Gierens - retour à l'accueil
Vous êtes ici: Accueil > Informations Décès > Annonce nécrologique

Annonce nécrologique

Un coeur de mère a cessé de battre,
jusqu’à son dernier souffle,
elle n’a pensé qu’à nous.


Madame
Suzanne Ida VISSERS
Veuve de Monsieur Adolphe GUILLAUME
Née à Tillet le 8 avril 1929, décédée à Bastogne le 11 février 2020

Vous en font part :

Anita GUILLAUME,
Philippe et Mireille GUILLAUME-MERCIER,
Alain et Cynthia GUILLAUME-GNAKOURY,
Dominique et Christiane GUILLAUME-DEPREZ,
Bernard GUILLAUME,
Marc et Sylvie GUILLAUME-GADJOU,
Jacques et Nathalie GUILLAUME-SAUVAGE,
--ainsi que leurs enfants et petits-enfants
ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants ;
Sa sœur, ses neveux et nièces,
Les familles GUILLAUME, VISSERS et apparentées.

La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation, sera célébrée en l’église paroissiale de Wardin, ce vendredi 14 février 2020 à 14 heures 30

Réunion à l’église.

Une veillée de prières aura lieu en l’église St-Pierre de Bastogne ce jeudi 13 février 2020 à 19 heures 30.

Mortuaire : Maison de funérailles GIERENS, salon 1, rue Porte de Trèves, 14 à Bastogne, où la famille sera présente de 14 à 19 heures.

Cet avis tient lieu de faire-part.

Vous souhaitez rédiger un hommage : Présentez vos condoléances

Condoléances

Présentent à la famille leurs sincères condoléances

— Patricia et Marie Allard féminin présent

J’apprends avec retard le décès de votre chère maman. Vous savez combien j’ai toujours apprécié celle-ci et c’est donc avec tristesse que j’apprends son départ sans que j’ai pu lui dire un dernier adieu. Je voulais présenter mes très sincères condoléances à toute la famille. J.OLIVIER

— Jocelyne OLIVIER

Monsieur, Madame, je vous prie de recevoir mes très sincères condoléances Steiver Marguerite

— Marguerite Steiver

Vous présentent leurs sincères condoléances.

— Soufiane et Christine Faiz -Hardy

Sincères condoléances

— Audrey et Christophe Kobs-Thonus

Toutes nos condoléances à toutes la famille en particulier à Bernard et Alain.

— Raphaël Suzanne Madiara et Axel BAUVIR-KABRE